Remplacer les fenêtres : les travaux de rénovation à faire en début d’année

Vous souhaitez remplacer les fenêtres de votre habitation pour bénéficier d’une meilleure isolation thermique ou tout simplement pour changer de style ? C’est une excellente idée mais n’oubliez pas que cette opération nécessite une pose irréprochable et une précision. Nous allons vous montrer dans cet article les travaux de rénovation à faire en début d’année pour le remplacement des fenêtres.

Remplacement des fenêtres : quand le réaliser ?

De nombreux critères déterminent le changement d’une fenêtre. Lorsque les occupants de la maison constatent une sensation de froid en passant près de la vitre, cela signifie effectivement que l’isolation thermique n’est plus à la hauteur de vous offrir le confort. Remplacer les fenêtres s’avèrent une réelle nécessité. Une fenêtre doit également être changée en cas de dégradation des menuiseries en alu, en bois ou PVC. Il en est de même quand vous constatez un phénomène de condensation alors que la pièce est bien ventilée.

Les bonnes raisons de changer les fenêtres

Changer ses fenêtres, c’est également améliorer l’isolation acoustique. De ce fait, les principales raisons d’un remplacement des fenêtres sont les économies d’énergie et le confort. Une fenêtre défectueuse représente en effet jusqu’à 15 % des pertes de chaleur dans une habitation. Pour cela, le fait de changer les fenêtres permet donc d’éviter la hausse de la facture de chauffage tout en améliorant le confort thermique. Une maison donnant sur une rue trop bruyante nécessite l’installation des fenêtres antibruit pour que le confort soit grandement amélioré. De même, une ouverture en rez-de-chaussée peut désormais équiper d’une protection antieffraction. Mais le remplacement de fenêtre peut être une excellente décoration pour ceux qui misent sur la baie vitrée modèle XXL.

Remplacer les fenêtres : les travaux de rénovation à faire en début d'année

Remplacement des fenêtres : quel matériau choisir ?

Chaque matériau possède son propre avantage. Et n’oubliez pas que la nature du matériau choisi a une influence importante sur l’isolation. Notamment, le bois est un excellent isolant thermique. Il s’adapte facilement aux maisons ayant de style traditionnel. Le seul inconvénient de ce matériau est son entretien. Quant au PVC, il figure parmi les matériaux très isolants, mais il risque de changer une pièce au look classique. L’aluminium, de son côté s’avère le plus solide, mais selon les technologies, ce n’est pas un bon isolant.

Aussi, on peut trouver de nombreux modèles performants avec rupture de pont thermique, mais ils semblent les plus onéreux. Dans tous les cas, afin de bénéficier d’aides dans le cadre de remplacement de fenêtres, il est important de choisir des fenêtres avec un coefficient d’isolation thermique suffisant selon son matériau.

Comment obtenir plus de lumière en changeant ses fenêtres ?

Les travaux de rénovation sur les fenêtres consistent plus souvent à conserver l’ancienne cadre, ce qui a pour résultat une diminution de la clarté et de la surface vitrée. Cependant, d’autres solutions existent telles que la dépose de cloison. N’oubliez pas d’agrandir vos pièces à vivre lors de vos travaux de rénovation dans votre maison. Pour ce faire, il est tout à fait possible d’insérer une verrière. Dans ce cas, vous pouvez profiter pleinement de votre lieu de vie, beaucoup plus lumineux.

Remplacement des fenêtres : quel budget prévoir ?

Tout d’abord, le prix d’une fenêtre varie selon sa fabrication (standard ou sur-mesure), ses dimensions ainsi que son matériau et la qualité du vitrage. Pour une fenêtre droite, prévoyez un prix de 120 euros TTC minimum pour un modèle en PVC et cela peut aller jusqu’à 1000 euros TTC pour un bois équipé d’un vitrage super performant. Mais si votre portefeuille est trop serré, il est possible de remplacer les fenêtres en plusieurs fois. Ainsi, il est alors recommandé de commencer par les pièces les plus fréquentées.

Remplacement de fenêtres : quelles aides ?

De nombreux aides sont proposés aux propriétaires dans le cadre de rénovation énergétique. On peut distinguer le crédit d’impôt, le TVA à taux réduit de 5,5 %, les subventions des collectivités ainsi que l’ANAH. Notez bien qu’un artisan certifié RGE peut vous faire profiter de toutes ces aides et de vous en indiquer les modalités d’attribution dès le premier contact.

Par ailleurs, il est conseillé de comparer plusieurs devis portant sur les mêmes prestations et la qualité de menuiserie et de vitrage. Dans ce cas, vous aurez la possibilité de comparer chaque prestataire et chaque matériau ce qui facilite votre choix selon votre budget et vos besoins.